Premiers phénotypes de la tolérance à la monotraite chez les vaches laitières

Résumé : L'omission d'une traite par jour entraîne, chez la vache laitière, une importante perte de production suivie d'un effet rémanent négatif lors du retour à 2 traites par jour, après 3 semaines de monotraite. La perte de production lors du passage à 1 traite/j est très variable entre animaux (Rémond et Pomiès, 2005), rendant difficile une prévision. L'identification, et plus encore la sélection d'animaux aptes à supporter la monotraite nécessite de mesurer un phénotype corrélé aux 2 aspects de cette aptitude (perte, effet rémanent), facilement mesurable en ferme et assez tôt dans la lactation. La présente étude a pour objet de décrire la variabilité entre individus des 2 aspects de l'aptitude à la monotraite, et aussi d'identifier des premiers phénotypes prédicteurs.
Type de document :
Communication dans un congrès
18èmes Rencontres Recherches Ruminants, Dec 2011, Paris (FR), France
Liste complète des métadonnées

https://hal-agrocampus-ouest.archives-ouvertes.fr/hal-00729384
Contributeur : Céline Martel <>
Soumis le : vendredi 7 septembre 2012 - 15:37:51
Dernière modification le : mercredi 18 juillet 2018 - 15:16:01

Identifiants

  • HAL Id : hal-00729384, version 1

Citation

H. Larroque, Jocelyne Guinard-Flament, S. Barbey, L. Delaby, C. Robert-Granié, et al.. Premiers phénotypes de la tolérance à la monotraite chez les vaches laitières. 18èmes Rencontres Recherches Ruminants, Dec 2011, Paris (FR), France. 〈hal-00729384〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

129