En vêlages groupés, allonger la lactation pour un vêlage tous les 18 mois : quelles conséquences sur les performances laitières ?

Résumé : Dans un troupeau laitier, il est difficile de maintenir un intervalle entre vêlages (IVV) de 12 mois lorsque la production laitière est élevée (Trou et al., 2010). De plus, après 10 mois de lactation, certaines vaches produisent encore plus de 20 kg de lait par jour. L'allongement volontaire de l'IVV peut donc être envisagé, mais quelles en sont les conséquences techniques et économiques ? Pour répondre à cette question, cette conduite est testée à la station expérimentale de Trévarez en comparant 2 lots en vêlages groupés, l'un dont l'IVV est de 12 mois et l'autre dont l'IVV est de 18 mois.
Type de document :
Autre publication
Dans un troupeau laitier, il est difficile de maintenir un intervalle entre vêlages (IVV) de 12 m.. 2010, 164 p
Liste complète des métadonnées

https://hal-agrocampus-ouest.archives-ouvertes.fr/hal-00729498
Contributeur : Céline Martel <>
Soumis le : vendredi 12 octobre 2012 - 09:01:13
Dernière modification le : mercredi 21 mars 2018 - 16:08:10
Document(s) archivé(s) le : vendredi 16 décembre 2016 - 11:17:38

Fichier

disenhaus.pdf
Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Identifiants

  • HAL Id : hal-00729498, version 1

Citation

Valérie Brocard, Guylaine Trou, Benoit Portier, Jean François, Marylise Le Guenic, et al.. En vêlages groupés, allonger la lactation pour un vêlage tous les 18 mois : quelles conséquences sur les performances laitières ?. Dans un troupeau laitier, il est difficile de maintenir un intervalle entre vêlages (IVV) de 12 m.. 2010, 164 p. 〈hal-00729498〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

208

Téléchargements de fichiers

232