Exposition et sensibilité aux xénobiotiques

Résumé : Dans son bassin d’élevage, la truite est potentiellement exposée à des xénobiotiques (composés chimiques étrangers à l’organisme) pouvant provenir de sources diverses. Ainsi, l’eau peut contenir des polluants utilisés dans le bassin versant en amont de l’élevage (par exemple, des pesticides). L’aliment peut être contaminé par des composés présents dans les farines et huiles issues de poissons sauvages. En outre, les traitements médicamenteux qui visent à protéger le cheptel sont aussi, de fait, un type d’exposition à des xénobiotiques. Les xénobiotiques susceptibles de contaminer l’eau et l’aliment sont, par principe, indésirables. La première partie de ce chapitre leur est consacrée. Le statut des médicaments est plus équivoque. Alors que ceux-ci sont utilisés pour la santé du cheptel, ils n’en sont pas moins dotés d’une toxicité potentielle et représentent aussi une menace pour le milieu dans lequel se déversent les eaux d’élevage. Ils font l’objet de la deuxième partie de ce chapitre.
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
La truite arc-en-ciel. De la biologie à l'élevage, Editions Quae, pp.183-189, 2010
Liste complète des métadonnées

https://hal-agrocampus-ouest.archives-ouvertes.fr/hal-00729510
Contributeur : Céline Martel <>
Soumis le : vendredi 7 septembre 2012 - 15:44:40
Dernière modification le : mardi 17 juillet 2018 - 14:38:02

Identifiants

  • HAL Id : hal-00729510, version 1

Citation

Hervé Le Bris, G. Monod. Exposition et sensibilité aux xénobiotiques. La truite arc-en-ciel. De la biologie à l'élevage, Editions Quae, pp.183-189, 2010. 〈hal-00729510〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

132