Modélisation intégrée de la dynamique de la matière organique du sol à l'échelle du paysage : quelles approches ?

Résumé : La matière organique (MOS) est considérée comme l'un des facteurs clés de contrôle de la qualité chimique, biologique et physique des sols. Un grand nombre de modèles ont été développés pour simuler la dynamique de la MOS à l'échelle de la parcelle, dans une optique de prédiction de l'impact à long terme de différentes pratiques agricoles (rotation, apport de matière organique exogène, gestion des résidus). Plus récemment, ces mêmes modèles ont été utilisés à des échelles régionales voire nationales, pour réaliser l'inventaire des stocks de MOS et avoir une meilleure estimation du rôle du réservoir sol dans le cycle global du carbone. Dans ce cas, les modèles sont généralement appliqués à des entités spatiales considérées comme homogènes vis-à-vis du milieu physique et de leur usage agricole. Par contre, peu de travaux se placent à l'échelle du paysage, niveau d'organisation intermédiaire qui permet d'aborder la complexité des interactions entre l'organisation spatio-temporelle des activités agricoles, l'hétérogénéité du milieu (climat, sol, matériau parental) et la dynamique et les stocks de MOS, et de fournir ainsi des éléments pour une meilleure gestion des sols par les exploitations agricoles. Ce poster présente les premières bases d'une approche de modélisation intégrée à l'échelle du paysage, spatialement explicite, couplant la représentation de l'organisation spatio-temporelle des sols, des usages et des pratiques agricoles, à la modélisation de la dynamique des MOS. L'ambition est de développer une modélisation étendue à l'ensemble des horizons de sol contenant de la matière organique et de considérer non seulement les parcelles utilisées pour la production agricoles mais aussi les autres espaces inclus dans les paysages qui peuvent avoir un rôle clé sur le cycle et les flux de MOS (structures boisées, petites zones humides). Nous traitons des choix conceptuels et méthodologiques qu'implique une approche intégrée, où le paysage agricole est vu comme un ensemble d'éléments en interactions, par rapport aux approches classiques, où les systèmes agricoles sont considérés comme une juxtaposition de parcelles indépendantes. Ces choix portent notamment sur la représentation de la variabilité du système sol-paysage dans les trois dimensions de l'espace et sur la prise en compte des flux verticaux et latéraux de MOS. Les questions relatives aux données utilisables pour alimenter ce type de modèle, et de validation sont également discutées.
Type de document :
Communication dans un congrès
ResMO 2009 Séminaire Matières organiques et environnement, Jan 2008, Saint Maxime (FR), France. p. 125, 2009
Liste complète des métadonnées

https://hal-agrocampus-ouest.archives-ouvertes.fr/hal-00730020
Contributeur : Céline Martel <>
Soumis le : vendredi 7 septembre 2012 - 16:06:58
Dernière modification le : mercredi 21 mars 2018 - 16:08:06

Identifiants

  • HAL Id : hal-00730020, version 1

Citation

V. Viaud, Christian Walter. Modélisation intégrée de la dynamique de la matière organique du sol à l'échelle du paysage : quelles approches ?. ResMO 2009 Séminaire Matières organiques et environnement, Jan 2008, Saint Maxime (FR), France. p. 125, 2009. 〈hal-00730020〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

58