Impact of n-3 docosapentaenoic acid (DPA) supplementation on tissue composition of n-3 fatty acids in rats.

Abstract : Introduction et but de l’étude Le rôle des Acides Gras Polyinsaturés (AGPI) n-3 sur le métabolisme lipidique est bien connu. Néanmoins, la plupart des recherches sont axées sur l’acide docosahexaènoïque (DHA, C22:6 n-3) et l’acide eicosapentaènoïque (EPA, C20:5 n-3). Peu d’études concernent l’acide docosapentaènoïque n-3 (DPA n-3, C22:5 n-3), peu disponible commercialement. Cet acide gras est un dérivé intermédiaire entre l’EPA et le DHA dans la voie de conversion des AGPI n-3 à partir de l’acide a-linolénique (ALA, C18:3 n-3). Il pourrait être intéressant tant pour sa capacité à se convertir en EPA ou en DHA que pour ses effets physiologiques spécifiques potentiels. A notre connaissance, aucune étude n’a permis d’observer globalement l’enrichissement spécifique de cet acide gras dans les tissus quand il était supplémenté in vivo. L’objectif de cette étude est donc d’examiner l’effet d’une supplémentation en DPA à une dose physiologique sur la composition en AGPI des principaux tissus chez le rat pour pouvoir orienter de futures études vers la recherche d’effets physiologiques. Matériel et méthodes Deux lots de rats mâles Sprague Dawley (n=8/lot) ont été nourris pendant 3 semaines à partir du sevrage avec un régime à 10% de lipides en masse supplémenté ou non avec du DPA à hauteur de 0,5% des acides gras totaux (AGT) et contenant de l’ALA (2,3% des AGT, ratio n-6/n-3=5). La composition en AGT de 20 tissus a été étudiée par chromatographie gazeuse couplée à un spectromètre de masse. Les deux lots ont été comparés par le test t de Student (p<0,05). Résultats et analyse statistique Lorsqu’il est supplémenté, la proportion de DPA est augmentée significativement dans le cœur (x2,1), le poumon (x1,8), la rate (x1,6), la moelle osseuse (x1,5) et le rein (x1,3). Sa proportion tend à augmenter dans les globules rouges (x1,4) et le pancréas (x1,2) mais reste stable dans le foie, le plasma, le cerveau et la rétine qui sont connus pour être impactés avec des régimes supplémentés en EPA ou en DHA. Les statuts en DHA ont été élevés significativement dans la rate (x1,2), le poumon (x1,2) et tendent à augmenter dans la moelle osseuse (x1,6). La supplémentation en DPA augmenterait donc la conversion jusqu’au DHA. Les proportions d’EPA ont été accrues significativement dans le foie (x2,0), le plasma (x2,0), la rate (x1,5), le poumon (x1,3) et la moelle osseuse (x1,1). Cela confirmerait la rétroconversion directe ou indirecte en passant par le DHA du DPA vers l’EPA. Concernant les AGPI de la série n-6 en compétition avec les enzymes de la voie de conversion des n-3, les proportions de DPA n-6 (C22:5 n-6) et d’acide arachidonique (C20:4 n-6) ont diminué dans certains tissus spécifiquement (globules rouges, cœur, rein, rate, poumon). Conclusion Une supplémentation en DPA à hauteur de 0,5% des AGT entraîne un enrichissement en AGPI n-3 et un appauvrissement en AGPI n-6 ciblés dans certains tissus. Cela laisse présager une action potentielle et spécifique de cet acide gras. De futures études sont maintenant programmées pour déterminer les potentiels effets physiologiques spécifiques du DPA au niveau de ces organes en comparaison au DHA et à l’EPA.
Complete list of metadatas

https://hal-agrocampus-ouest.archives-ouvertes.fr/hal-01819496
Contributor : Catherine Cliquet <>
Submitted on : Thursday, October 25, 2018 - 1:47:46 PM
Last modification on : Monday, August 26, 2019 - 3:53:48 PM

Identifiers

Citation

G Drouin, Daniel Catheline, Charlotte Baudry, Pascale Le Ruyet, Frédérique Pédrono, et al.. Impact of n-3 docosapentaenoic acid (DPA) supplementation on tissue composition of n-3 fatty acids in rats.. Journée Francophone de Nutrition (JFN) 2016, Dec 2016, Montpellier, France. ⟨10.1016/j.nupar.2017.06.063⟩. ⟨hal-01819496⟩

Share

Metrics

Record views

118

Files downloads

42